Collections

No 1 : CONTRIBUTIONS DES NAVIGATEURS FRANÇAIS À LA DÉCOUVERTE DES ÎLES AUSTRALES ET DE L’ANTARCTIQUE [32 pages / 6,28 Mo]

François BRISSE

Vasco de Gama (1469-1524), Christophe Colomb (1451-1506) et bien d’autres navigateurs ont contribué aux découvertes de terres jusqu’alors inconnues des européens. Les explorations se poursuivirent aux 18e et 19e siècles. La Bourdonnais (1699-1753), le capitaine James Cook (1728- 1779), Bougainville (1739-1811), La Pérouse (1741-1788) sur les ordres de leur gouvernement entreprirent des voyages d’explorations maritimes majeurs. C’est ainsi que les explorations de ressortissants de plusieurs pays conduisirent a la découverte du continent Antarctique et des nombreuses îles dans son voisinage.

Plusieurs navigateurs français qui sillonnèrent les mers australes, furent de ceux qui contribuèrent à ces découvertes. Ils ont laissé leur nom a des bases scientifiques ou à des îles qui entourent le continent Antarctique. Dans cette collection je décris brièvement en utilisant les timbres-poste, les oblitérations et des enveloppes privées et commémoratives, la vie de ces personnages, leurs découvertes, les navires qu’ils dirigèrent, ainsi que les installations et les sites éponymes.

No 2 – 14th UNIVERSAL POSTAL CONGRESS, OTTAWA 1957 [32 pages / 6,13 Mo]

Présenté au 3e symposium d’histoire postale de la Postal History Society of Canada, 18-21 juillet 2019, Hamilton, ON MÉDAILLE VERMEIL et à BNAPEX 2019, Ottawa, 30 août – 1er septembre 2019 / MÉDAILLE VERMEIL.

Yan TURMINE

Cette exposition présente des timbres, des oblitérations et du matériel postal reliés au 14e congrès de l’Union postale universelle (UPU) tenu à Ottawa en 1957. Seuls trois pays ont émis des timbres-poste et des oblitérations liés au Congrès : le Canada, la Colombie et la Corée du Sud.

Le Congrès de l’UPU a été une occasion importante et historique. Par conséquent, le ministère des Postes du Canada s’est donné beaucoup de mal dans la planification de l’événement et s’est avéré être un hôte généreux. Le Congrès s’est tenu à la Chambre des communes, dans l’édifice central de l’édifice du Parlement, du 14 août 1957 au 3 octobre 1957. Plus de 350 délégués de 91 pays étaient présents.

Voir la collection

No 3 – HISTOIRE POSTALE DU HAUT RICHELIEU, 1783-1869 [58 pages / 7,46 Mo]

Présenté au 1er symposium d’histoire postale de la Postal History Society of Canada, 20-23 juillet 2017, Hamilton, ON MÉDAILLE VERMEIL

Voir la collection

Yan TURMINE

Cette collection vous présente un aperçu de l’histoire postale d’une région du sud-est du Québec. Le haut richelieu va de Saint-Jean sur richelieu jusqu’à la frontière. Cette région fut colonisée des le début du 17e siècle par les Français. A cause de la rivière Richelieu, cette région a connu une importance stratégique tout le long de son histoire. Cette importance se reflète dans une histoire postale très riche, mais assez complexe. Le Richelieu fut une des principales voies de circulation du 18e et 19e siecle, elle fut la première route postale entre les 13 colonies britanniques et le Canada et demeura jusqu’à l’avènement du chemin de fer une des principales voies postales entre les Etats-Unis et Montréal. Cette région a une histoire militaire importante, deux camps militaires d’importance sont d’ailleurs situes dans cette région.

Cette collection présente plusieurs pièces postales allant de la fin du 18e siècle jusqu’en 1869. Chaque chapitre présente des pièces d’histoire postale d’une localité. Celles-ci illustrent les différentes marques postales utilisées par ces bureaux de poste, et présentent des éléments d’histoire postale intéressants. Le dernier chapitre traite du courrier par bateau sur la rivière Richelieu et sur le lac. Champlain. L’histoire postale des bureaux de poste ambulants, très riche dans cette région ne sera pas couverte par cette collection.

No 4 – COURRIER TRANSFRONTALIER PAR LA ROUTE COMMERCIALE DU LAC CHAMPLAIN AVANT 1867 [124 pages / 25,4 Mo]

Présenté à BNAPEX 2018, Québec, 21-23 septembre 2018 / MÉDAILLE OR et Prix « Order of the Beaver Novice Award« 

Présenté au 3e symposium d’histoire postale de la Postal History Society of Canada, 18-21 juillet 2019, Hamilton, ON / MÉDAILLE OR

Yan TURMINE

Le chemin du lac Champlain et de la rivière Richelieu jusqu’à Saint-Jean (St-Johns) a été utilisé pour amener le courrier non seulement américain, mais aussi le courrier transatlantique via les ports de New York, Boston et Philadelphie, vers Montréal et Québec. Cette route très importante connut deux interruptions, une pendant la guerre d’indépendance des États unis soit de 1777 a 1784. L’autre interruption eut lieu durant la guerre de 1812, entre 1812 et 1815.

Cette collection vous présente !’évolution du service postal transfrontalier par ces routes postales qui longe le lac Champlain, depuis ces débuts jusqu’au milieu des années 1860.
Cette collection rassemble plusieurs pièces qui proviennent de collections reconnues et primées, leur provenance est indiquée sous chacune des pièces. Les notes en bas page sont des références. Le texte en italique indique de nouvelles interprétations de pièces ou de nouvelles connaissances en histoire postale. Les pièces sous fond rouge sont connues à très peu d’exemplaires et majeures pour le sujet.

Voir la collection

No 5 – LOWER ST. LAWRENCE AND GASPÉ PENINSULA POSTAL HISTORY [80 pages / 12,2 Mo]

Collection présentée au 1er symposium d’histoire postale de la Postal History Society of Canada, 20-23 juillet 2017, Hamilton, ON / MÉDAILLE « GRANDE OR » et Grand prix de l’exposition

Aussi présentée en cour d’honneur au 2e symposium en histoire postale, Hamilton, 19-22 juillet 2018.

Voir la collection

Christiane FAUCHER et Jacques POITRAS

Cette collection présente un portrait unique de l’établissement du système postal dans un très grand territoire souvent disputé de notre pays (la distance entre Québec et Gaspé est de 487 milles). Dans les années 1780, la poste canadienne (de Québec à Montréal et New York) était laissée à elle-même sans aucun port ouvert toute l’année pour échanger le courrier avec l’Europe. La route de Québec à Halifax permit de rétablir un lien postal vers l’Europe. Jusqu’au 1840, notre frontière avec les États-Unis était encore largement indéfinie dans cette partie de la région, en particulier dans le comté de Madawaska. Dans les années 1830, la guerre entre les deux pays était encore possible comme le démontre la création du fort Ingall (lac Témiscouata). Enfin, le Nouveau-Brunswick avait des revendications sur la région de la Baie-des-Chaleurs, et a réaménagé ses frontières au début des années 1830 afin d’inclure cette région dans son propre système postal. Ainsi, la création d’un lien postal vers le Québec a montré la volonté du gouverneur de garder ce territoire sous sa juridiction.

Les plis sont présentés par ordre chronologique dans chacune des divisions ou subdivisions de l’exposition. Dans quelques cas, deux plis peuvent avoir été regroupés sur la même page pour leurs affinités sans suivre strictement la chronologie. Les photocopies sont présentées avec un cadre bleu.

No 6 – POSTAL USAGES IN THE PROVINCE OF QUEBEC AND LOWER CANADA UNTIL 1831 [84 pages / 13,7 Mo]

Collection présentée au 3ième symposium d’histoire postale de la Postal History Society of Canada, 18-21 juillet 2019, Hamilton, ON / MÉDAILLE « GRANDE OR » et Grand prix de l’exposition

Voir la collection

Cette collection couvre tout le spectre des usages postaux et des moyens de transport de l’époque: lettres tarifées, de faveur et « en route », courrier transporté par voie terrestre et aussi par navires et bateaux à vapeur. Les plis sont présentés par ordre chronologique dans chacune des divisions ou subdivisions de l’exposition. Les photocopies sont présentées avec un cadre bleu.

Christiane FAUCHER et Jacques POITRAS

La première partie de cette étude est consacrée aux débuts du système postal au Canada. De ses débuts en Nouvelle-France à la création d’un système postal britannique nord-américain coordonné à partir de 1775 depuis Québec. Après l’Acte constitutionnel de 1791 qui a divisé la Province of Québec en deux parties (Bas et Haut-Canada), nous nous concentrons sur l’évolution du système postal dans le Bas-Canada.

Avec l’indépendance américaine, le système postal canadien a été laissé à lui-même et très peu de progrès peuvent être observés jusqu’à la fin des guerres napoléoniennes (1815). Dans les années suivantes, le mécontentement était à son apogée. Le 11 février 1831, les chambres d’assemblées du Bas et du Haut-Canada adoptent toutes deux une résolution similaire exigeant un accès complet à l’information sur la gestion des Postes.

No 7 – POSTMARKS OF HAMBURG, 1673-1867 [83 pages / 26,8 Mo]

Collection présentée au LAKESHORE 2014 (Lakeshore), ORAPEX 2014 (Ottawa), ROYALE 2014 (Halifax) et FILEX 2015 (Boucherville) / MÉDAILLE OR

Voir la collection

Michèle CARTIER

L’histoire postale de I’ Allemagne a suivi de près l’histoire de ce pays. Hambourg, ville hanséatique et ville libre d’Empire, a subi de nombreuses influences de la part des états voisins, mais aussi des pays étrangers. C’est dans ce contexte que s’est elaboré cette collection qui se situe en histoire postale et en marcophilie, mais avec un accent prononcé sur le volet historique et social de la ville de Hambourg.

.Cette collection présente le tout début des marques postales de Hambourg y compris certaines marques litigieuses quant à leur appartenance. Naturellement, la maison princière de Thurn und Taxis va tenir une place importante puisqu’elle a détenu le monopole du système postal tout au long de l’existence du Saint Empire romain germanique.

Cette collecton présente les marques les plus intéressantes et qui reflètent l’histoire complexe de I’Allemagne et, plus particulièrement, de la Ville libre et hanséatique de Hambourg.

No 8 – LES ÎLES CHAUSEY [24 pages / 4,8 Mo]

André DUFRESNE

Les îles Chausey constituent un archipel granitique situé en Normandie, au nord de la baie du mont Saint-Michel, et dont l’île principale se localise à 15,8 km au large de Granville (département de la Manche et région Normandie).

En principe les timbres émis par, ou pour les îles Chausey sont des timbres de poste locale. En fait, la poste française dessert Chausey, il s’agit donc au mieux de timbres permettant l’envoi de courrier plus fréquent que ne le permet le service officiel de la poste, mais en fait il s’agit surtout de vignettes publicitaires pour les îles. Les émissions plus récentes, depuis 1984, sont le fait de philatélistes. Toutes sont relativement rares.

Seuls les timbres émis par la société française Les Vedettes Vertes Granvillaises ont réellement eu un usage postal puisqu’ils servaient à affranchir l’envoi de colis par les bateaux de cette société entre 1962 et 1966, période durant laquelle le contrat de transport a été attribue aux Vedettes Vertes Granvillaises.

No 9 – LE DOMINION DU CANADA ET LA PREMIÈRE GUERRE MONDIALE PAR LA FRANCHISE POSTALE [22 pages / 3,6 Mo]

Christiane FAUCHER

À l’occasion de 100e anniversaire de la « Grande Guerre », cet exhibit de 22 pages présente des enveloppes utilisées par les membres influents du gouvernement canadien possédant une franchise postale et par des personnes sujet à la loi militaire. L’idée est de recréer l’esprit du temps de la guerre 14-18 au Canada, les lois et activités ayant modifié la société canadienne à jamais.

Les enveloppes sont présentées en mode chronologique, en commençant par le début de la guerre et en terminant par le retour problématique des vétérans. L’importance des personnes ou des faits sont décrits ainsi que le droit à la franchise postale.

Voir la collection

No 10 – LES CÉTACÉS DU SAINT-LAURENT SUR LES TIMBRES-POSTE ET LES ENTIERS POSTAUX DU MONDE ENTIER [122 pages / 12,5 Mo]

Richard GRATTON

Il existe seulement 13 espèces de cétacés vivant dans le fleuve du Saint-Laurent. Cette collection présente tous les cétacés que l’on retrouve au Québec selon leurs espèces et illustre ces magnifiques mammifères marins à l’aide des plus beaux timbres-poste, non dentelés, blocs-feuillets, épreuves de luxe, erreurs, enveloppes postalement usagées, entiers postaux, plis premier jour d’émission, etc… émis par les administrations postales de plus d’une centaine de différents pays.

Cette collection est une présentation philatélique personnalisée et n’est pas présentée selon les normes d’exposition des collections philatéliques thématiques normalement reconnues par la Fédération internationale de philatélie.

Publié dans Philabec, vol. 1/5 à 2/4, 2014

No 11 – MONTREAL CARRIER HANDSTAMPS [48 pages / 12,8 Mo]

Présenté à BNAPEX 2021, 2-6 septembre 2021 / Médaille OR et Prix Lola Caron pour le meilleur exhibit en histoire postale du Québec

Laurent BÉLISLE

Montréal a été la première grande ville du Canada à organiser la livraison gratuite du courrier à domicile le 1er octobre 1874. La distribution du courrier à domicile a nécessité une modification du processus de tri d’un système basé sur le nom d’un bureau de poste spécifique à un tri de rue ou de section de rue pour la livraison à domicile. Vu le grand nombre de facteurs nécessaires à distribuer le courrier cela a rendu nécessaire l’organisation de trois MAISONS DE RÉCEPTION à l’ouest, au nord et à l’est de la ville.

Cette présentation couvre les trois différents types d’oblitérations qui ont été utilisées dans ce nouveau processus ; d’une part les marques de TRI liées à l’heure et à la date, les marques de DISTRICT pour assurer la distribution aux facteurs en attente dans chaque maison de réception de district et enfin les marques de MAISONS DE RÉCEPTION pour l’opération postale propre à chacune d’elles.

Voir la collection

No 12 – LES OBLITÉRATIONS DE TYPE CERCLE ENCADRÉ DU QUÉBEC [80 pages / 14,8 Mo]

Laurent BÉLISLE

Cette présentation couvre l’ensemble des oblitérations de type cercle encadré du Québec. Lorsqu’elles sont disponibles, on trouvera des exemples des diverses erreurs qui se trouvent dans les marques des heures, de la date ou de l’année; des exemples de 1ère et dernière date d’utilisation ainsi que des utilisations peu communes sur certains timbres. Elle sera faite en ordre alphabétique selon les 4 grandes catégories utilisées historiquement, soit les oblitérations de type précurseur, de type I, de type II et les oblitérations de type II RPO.

Présenté à BNAPEX 2018, 21-23 septembre 2018 / Médaille OR

Voir la collection

No 13 – LA FAMILLE TOUR ET TASSIS [80 pages / 11,14 Mo]

Présenté à EXUP 47, Montréal, 22-23 novembre 2019

Voir la collection

Jean POITRAS

La famille Tour et Tassis est considérée comme étant à l’origine du premier service postal transnational d’Europe. Le nom de la famille, Tasso, signifie blaireau en italien, d’où le blaireau sur le blason familial. La famille Tasso est originaire de la région de Bergamo en Lombardie.

Vers la fin du XIIIe siècle, Omedeo Tasso (? – 1309), avec quelques membres de sa famille et d’autres natifs de la région de Bergame, démarre un service de coursiers reliant Venise, Bergame, Milan et Rome. Ce service portera plus tard le nom de Compagnia dei Corrieri della Serenissima Signora.

Cet exhibit présente l’émission des timbres (1852-1866), plis postaux et une thématique sur les origines et l’ascension sociale de la famille Tour et Tassis.

No 14 – LA POSTE PRIVÉE EN ALSACE-LORRAINE [32 pages / 5,43 Mo]

Présenté à EXUP 43, Montréal, 24-25 novembre 2017

Voir la collection

Jean POITRAS

En 1870, la France et la Confédération des Allemands du Nord (Nord Deutscher Bund), dirigée par la Prusse, entrent en guerre. Suite à la défaite française, l’Empire Allemand (Deutsches Reich), proclamé à Versailles en 1871, annexe l’Alsace et une partie de la Lorraine pour former le Reichsland Elsass-Lothringen.

La loi d’octobre 1871 créant le service postal (Reichspost), calquée sur une loi similaire du Royaume de Prusse promulguée en 1852, stipulait que toute lettre cachetée acheminée entre les villes devait utiliser le service gouvernemental, établissant de ce fait un monopole d’état. Par contre, cette loi était muette à propos du courrier posté et livré à l’intérieur des limites d’une même ville. Suite à un avis juridique confirmant leur légitimité, plusieurs villes allemandes virent l’apparition de services de poste privée.

Cet exhibit présente les timbres utilisés de quatre villes qui ont vu l’établissement de postes privées : Metz, Colmar, Mulhouse et Strasbourg.

No 15 – MARCOPHILIE DES BUREAUX SPÉCIAUX DU SECOND EMPIRE DE FRANCE, 1852-1870 [16 pages / 5,6 Mo]

Collection présentée à CANPEX, exposition nationale virtuelle « Un cadre », 7-30 avril 2021 / MÉDAILLE OR

Voir la collection

Grégoire TEYSSIER

Cette collection présente les cachets utilisés par les bureaux de poste créés exclusivement à l’usage du couple impérial (Ses Majestés l’Empereur Napoléon III et l’Impératrice Eugénie de Montijo), leur suite et personnel administratif dans leurs différents lieux de résidence officiels, pendant le règne de Napoléon III, de 1852 à 1870.

Durant cette période qui va du coup d’État de Napoléon III le 2 décembre 1851 à la Chute du Second Empire (2 septembre 1870), le couple impérial séjourne, parfois pour de très courtes périodes, dans l’une ou l’autre de leurs multiples résidences officielles ou d’été. À partir de 1852, l’Administration des postes françaises met en place des bureaux de poste spéciaux pour leur propre usage. Des cachets spéciaux ont donc été créés dans la plupart de ces lieux prestigieux.

No 16 – OCCUPATION DES ÎLES ANGLO-NORMANDES, 1940-1945 [16 pages / 7,65 Mo]

Présenté à EXUP 45, Montréal, 23-24 novembre 2018

Voir la collection

Jean POITRAS

En juin 1940, suite au retrait précipité du Corps expéditionnaire britannique à Dunkerque et à la défaite imminente de l’armée française, le haut commandement britannique en arriva à la conclusion que les îles Anglo-Normandes (Channel Islands) étaient situées trop près des côtes de la France pour en assurer une défense efficace. On décida d’évacuer tout le personnel militaire ainsi que tous les citoyens qui le désiraient. Les troupes allemandes occupèrent les îles au début de juillet 1940.

Cet exhibit présente les timbres utilisés et quelques plis philatéliques lors des mesures intérimaires ainsi que les émissions de Guernesey et Jersey pour cette période ainsi que celle de l’après-guerre.

No 17 – BOURGOGNE: LA VIGNE ET LE VIN [80 pages / 10,77 Mo]

Collection présentée à Royale 2017 Royal, Boucherville, 26-29 mai 2017 / Médaille GRAND ARGENT

Yvan LEDUC

Le vin de Bourgogne est, sans conteste, l’ambassadeur le plus célèbre de cette région. Son prestige est fortement influencé par des facteurs tels que le terroir, le ou les cépages utilisés, l ‘art du vigneron et par son image. Cette dernière est très dépendante des évènements religieux, guerriers, folkloriques ou diplomatiques, économiques qui ont eu lieu au cours de son histoire.

.Cette collection « classe ouverte » donne un aperçu de l’évolution de la vigne et du vin en Bourgogne et présente certaines activités viticoles et vinicoles connexes au cours de la période de la Bourgogne celtique à nos jours.

Voir la collection

No 18 – L’ÉMISSION DES OBJETS DU PATRIMOINE CANADIEN, 1982-1987 [50 pages / 4,5 Mo]

Collection présentée à PHILA 2018, 25 avril 2018, Sherbrooke

Régent ROY

Les objets artisanaux reflètent divers aspects de la vie canadienne du XIXe siècle, tels la chasse, la pêche, l’agriculture, les travaux domestiques et les loisirs.

Les objets artisanaux qui figurent sur ces timbres rendent hommage à ceux qui les ont fabriqués et à ceux qui s’efforcent de conserver et de faire connaître notre patrimoine. Ces timbres consacrés au patrimoine ont été conçus et dessinés par Jean Morin et Jean-Pierre Beaudin, de Montréal.

La collection présente la série de seize timbres-poste selon l’ordre chronologique des valeurs nominales et étudie les papiers et leurs variétés.

Voir la collection

Publié dans Philabec, vol. 6/7-9, 2019

No 19 – LES ERREURS, VARIÉTÉS ET FALSIFICATIONS DES ÉMISSIONS CANADIENNES DES ANNÉES LUNAIRES CHINOISES DE 1997 – 2OO8 [16 pages / 13,7 Mo]

Présenté au LAKESHORE 2017 (Dorval, 31 mars-2 avril 2017), Médaille Grand vermeil.

Richard GRATTON

De 1997 à 2008, le Canada a émis douze timbres-poste et douze feuillets pour commémorer les années lunaires chinoises. Ces magnifiques productions ont attiré l’attention des philatélistes canadiens, des chinois et malheureusement celle des faussaires.

La qualité d’impression de même que la diversité des formes et designs de ces émissions sont sans précédents au Canada. En effet, jamais n’avait-on utilisé autant de variétés dans les diverses technologies d’impression, le gaufrage, la dentelure, l’estampage métallique et les encres spéciales.

Cette présentation a pour but d’illustrer et d’expliquer les différentes pièces qui se retrouvent sur le marché des dix émissions qui présentent des erreurs, des variétés de même que des falsifications.

Voir la collection

No 20 – LES PRODUITS FORESTIERS DU CANADA [16 pages / 15,7 Mo]

Présenté à ROYALE 2017, Boucherville (26-29 mai 2017), Médaille Or.

Richard GRATTON

Le 1er avril 1952, le Canada a émis un timbre-poste monochrome de valeur nominale de 20 cents pour souligner l’importance de son industrie forestière. Cette collection illustre les principaux aspects philatéliques de cette émission de série courante.

Cette collection présente les données techniques du timbre, les essais et les épreuves de poinçon, les planches du timbre-poste, les PERFINS utilisés sur ce timbre, les erreurs et les variétés de production ainsi que des exemples d’utilisation du timbre sur lettres.

Voir la collection

No 21 – THE FRENCH REVOLUTION ― FROM THE ANCIEN RÉGIME TO THE END OF THE 1ST REPUBLIC IN 1804 [128 pages / 39,9 Mo]

Présenté à ROYALE 2017, Boucherville (26-29 mai 2017), Grand Or; ORAPEX 2018, Ottawa (5-6 mai 2018) Grand Or, Prix d’excellence de l’APS; et LAKESHORE 2018, Dorval (23-25 mars 2018) Grand Or et Grand Prix de l’exposition.

Michèle CARTIER

La Révolution française est une période mouvementée de l’histoire de France. C’est un tournant entre l’Ancien Régime et le remplacement de la monarchie par la Première République. Inspirée d’un esprit libéral, la Révolution apporte de profonds changements à différents niveaux de la société qui se reflètent à travers le système postal français. L’établissement de la Première République est une conséquence directe de cette dernière. C’est dans ce contexte qu’a été créée cette exposition sur l’histoire postale et la marcophilie, avec un accent particulier sur les aspects historiques et sociaux de cette période importante.

Cet exhibit présente des plis et des marques postales et fait référence au système postal prérévolutionnaire, à la Révolution française et à l’établissement de la Première République.

Voir la collection

No 22 – TERRITORIAL CLAIMS IN ANTARCTICA [96 pages / 19,9 Mo]

Collection présentée à ORAPEX 2019, Ottawa (4-5 mai 2019), Grand Or, Prix d’excellence de l’AAPE;  LAKESHORE 2019, Dorval (5-6 avril 2019) Or, Prix ATA de la meilleure collection thématique.

Voir la collection

Michèle CARTIER

Les premiers explorateurs et aventuriers naviguant vers l’Antarctique étaient impatients de découvrir de nouvelles terres et de les revendiquer au nom de leur souverain. Au fil du temps et avec l’acquisition de nouvelles techniques de prospection, des ressources naturelles ont été découvertes enfouies sous la glace polaire.  De plus, l’océan Austral regorge d’une faune abondante exceptionnelle.

Sept pays ont revendiqué chacun un secteur de l’Antarctique; ils ont utilisé des arguments historiques et géophysiques pour appuyer leurs revendications. D’autres pays ont également manifesté leur intérêt pour l’Antarctique. Le Traité sur l’Antarctique, signé le 1er décembre 1959, et les conventions qui le complètent ont mis de côté ces revendications. Depuis cette date, aucun autre pays ne peut revendiquer un secteur de ce continent

La philatélie est l’un des moyens utilisés par ces pays pour faire connaître ces revendications au monde. Cet exhibit précise comment chacun plaide sa cause à travers l’émission de timbres, marques postales et cachets.

No 23 – LA FRANCHISE POSTALE POUR LES ORGANISMES DU GOUVERNEMENT FÉDÉRAL [45 pages / 8,53 Mo]

Collection présentée à POSTALIA, Québec, 26-27 avril 2003

Voir la collection

Christiane FAUCHER

Les organismes mis en place par le Gouvernement fédéral avaient droit à la franchise postale comme les ministères lors de la Première et de la Seconde Guerre mondiale.

Ces organismes devaient indiquer sur leur courrier leur droit à la franchise postale. On se servait d’un tampon que les fonctionnaires apposaient en haut à droite à l’endroit où aurait dû se trouver le timbre. Les différents types de tampons utilisés sont classés par ordre chronologique (1910-1970). II y avait des tampons circulaires, rectangulaires, mais la majorité était constituée de la signature du fonctionnaire qui autorise la franchise et/ou son titre.

No 24 – HISTOIRE DES PRIX NOBEL DE CHIMIE, 1901-2011 ET PLIS PREMIER JOUR [82 pages / 7,93 Mo]

Christiane FAUCHER

Cette collection de timbres-poste présente une esquisse des lauréats du prix Nobel de chimie. En 2011, 160 scientifiques de divers pays ont reçu le prix Nobel de chimie. Du premier timbre sur Mme Curie imprimé en 1935 par la Turquie à ceux de l’année 2010-2011, comme celui de la Grande-Bretagne sur Lord Ernest Rutheford, cette collection répertorie les timbres émis par les pays reconnus par l’Union postale universelle.

Après un aperçu d’Alfred Nobel, la collection identifie le tableau périodique soit l’identification et les propriétés de nouveaux éléments, la radioactivité suivie de la chimie organique, la thermodynamique, la chimie analytique, la chimie organique et la biochimie.

La seconde partie de la collection est constituée de plusieurs plis Premier Jour commémorant les récipiendaires du prix Nobel de chimie.

%d blogueurs aiment cette page :