Collections

No 1 : CONTRIBUTIONS DES NAVIGATEURS FRANÇAIS À LA DÉCOUVERTE DES ÎLES AUSTRALES ET DE L’ANTARCTIQUE [32 pages / 6,28 Mo]

François BRISSE

Vasco de Gama (1469-1524), Christophe Colomb (1451-1506) et bien d’autres navigateurs ont contribué aux découvertes de terres jusqu’alors inconnues des européens. Les explorations se poursuivirent aux 18e et 19e siècles. La Bourdonnais (1699-1753), le capitaine James Cook (1728- 1779), Bougainville (1739-1811), La Pérouse (1741-1788) sur les ordres de leur gouvernement entreprirent des voyages d’explorations maritimes majeurs. C’est ainsi que les explorations de ressortissants de plusieurs pays conduisirent a la découverte du continent Antarctique et des nombreuses îles dans son voisinage.

Plusieurs navigateurs français qui sillonnèrent les mers australes, furent de ceux qui contribuèrent à ces découvertes. Ils ont laissé leur nom a des bases scientifiques ou à des îles qui entourent le continent Antarctique. Dans cette collection je décris brièvement en utilisant les timbres-poste, les oblitérations et des enveloppes privées et commémoratives, la vie de ces personnages, leurs découvertes, les navires qu’ils dirigèrent, ainsi que les installations et les sites éponymes.

No 2 – 14th UNIVERSAL POSTAL CONGRESS, OTTAWA 1957 [32 pages / 6,13 Mo]

Présenté au 3e symposium d’histoire postale de la Postal History Society of Canada, 18-21 juillet 2019, Hamilton, ON MÉDAILLE VERMEIL et à BNAPEX 2019, Ottawa, 30 août – 1er septembre 2019 / MÉDAILLE VERMEIL.

Yan TURMINE

Cette exposition présente des timbres, des oblitérations et du matériel postal reliés au 14e congrès de l’Union postale universelle (UPU) tenu à Ottawa en 1957. Seuls trois pays ont émis des timbres-poste et des oblitérations liés au Congrès : le Canada, la Colombie et la Corée du Sud.

Le Congrès de l’UPU a été une occasion importante et historique. Par conséquent, le ministère des Postes du Canada s’est donné beaucoup de mal dans la planification de l’événement et s’est avéré être un hôte généreux. Le Congrès s’est tenu à la Chambre des communes, dans l’édifice central de l’édifice du Parlement, du 14 août 1957 au 3 octobre 1957. Plus de 350 délégués de 91 pays étaient présents.

Voir la collection

No 3 – HISTOIRE POSTALE DU HAUT RICHELIEU, 1783-1869 [58 pages / 7,46 Mo]

Présenté au 1er symposium d’histoire postale de la Postal History Society of Canada, 20-23 juillet 2017, Hamilton, ON MÉDAILLE VERMEIL

Voir la collection

Yan TURMINE

Cette collection vous présente un aperçu de l’histoire postale d’une région du sud-est du Québec. Le haut richelieu va de Saint-Jean sur richelieu jusqu’à la frontière. Cette région fut colonisée des le début du 17e siècle par les Français. A cause de la rivière Richelieu, cette région a connu une importance stratégique tout le long de son histoire. Cette importance se reflète dans une histoire postale très riche, mais assez complexe. Le Richelieu fut une des principales voies de circulation du 18e et 19e siecle, elle fut la première route postale entre les 13 colonies britanniques et le Canada et demeura jusqu’à l’avènement du chemin de fer une des principales voies postales entre les Etats-Unis et Montréal. Cette région a une histoire militaire importante, deux camps militaires d’importance sont d’ailleurs situes dans cette région.

Cette collection présente plusieurs pièces postales allant de la fin du 18e siècle jusqu’en 1869. Chaque chapitre présente des pièces d’histoire postale d’une localité. Celles-ci illustrent les différentes marques postales utilisées par ces bureaux de poste, et présentent des éléments d’histoire postale intéressants. Le dernier chapitre traite du courrier par bateau sur la rivière Richelieu et sur le lac. Champlain. L’histoire postale des bureaux de poste ambulants, très riche dans cette région ne sera pas couverte par cette collection.

No 4 – COURRIER TRANSFRONTALIER PAR LA ROUTE COMMERCIALE DU LAC CHAMPLAIN AVANT 1867 [124 pages / 25,4 Mo]

Présenté à BNAPEX 2018, Québec, 21-23 septembre 2018 / MÉDAILLE OR et Prix « Order of the Beaver Novice Award« 

Présenté au 3e symposium d’histoire postale de la Postal History Society of Canada, 18-21 juillet 2019, Hamilton, ON / MÉDAILLE OR

Yan TURMINE

Le chemin du lac Champlain et de la rivière Richelieu jusqu’à Saint-Jean (St-Johns) a été utilisé pour amener le courrier non seulement américain, mais aussi le courrier transatlantique via les ports de New York, Boston et Philadelphie, vers Montréal et Québec. Cette route très importante connut deux interruptions, une pendant la guerre d’indépendance des États unis soit de 1777 a 1784. L’autre interruption eut lieu durant la guerre de 1812, entre 1812 et 1815.

Cette collection vous présente !’évolution du service postal transfrontalier par ces routes postales qui longe le lac Champlain, depuis ces débuts jusqu’au milieu des années 1860.
Cette collection rassemble plusieurs pièces qui proviennent de collections reconnues et primées, leur provenance est indiquée sous chacune des pièces. Les notes en bas page sont des références. Le texte en italique indique de nouvelles interprétations de pièces ou de nouvelles connaissances en histoire postale. Les pièces sous fond rouge sont connues à très peu d’exemplaires et majeures pour le sujet.

Voir la collection

No 5 – LOWER ST. LAWRENCE AND GASPÉ PENINSULA POSTAL HISTORY [80 pages / 12,2 Mo]

Collection présentée au 1er symposium d’histoire postale de la Postal History Society of Canada, 20-23 juillet 2017, Hamilton, ON / MÉDAILLE « GRANDE OR » et Grand prix de l’exposition

Aussi présentée en cour d’honneur au 2e symposium en histoire postale, Hamilton, 19-22 juillet 2018.

Voir la collection

Christiane FAUCHER et Jacques POITRAS

Cette collection présente un portrait unique de l’établissement du système postal dans un très grand territoire souvent disputé de notre pays (la distance entre Québec et Gaspé est de 487 milles). Dans les années 1780, la poste canadienne (de Québec à Montréal et New York) était laissée à elle-même sans aucun port ouvert toute l’année pour échanger le courrier avec l’Europe. La route de Québec à Halifax permit de rétablir un lien postal vers l’Europe. Jusqu’au 1840, notre frontière avec les États-Unis était encore largement indéfinie dans cette partie de la région, en particulier dans le comté de Madawaska. Dans les années 1830, la guerre entre les deux pays était encore possible comme le démontre la création du fort Ingall (lac Témiscouata). Enfin, le Nouveau-Brunswick avait des revendications sur la région de la Baie-des-Chaleurs, et a réaménagé ses frontières au début des années 1830 afin d’inclure cette région dans son propre système postal. Ainsi, la création d’un lien postal vers le Québec a montré la volonté du gouverneur de garder ce territoire sous sa juridiction.

Les plis sont présentés par ordre chronologique dans chacune des divisions ou subdivisions de l’exposition. Dans quelques cas, deux plis peuvent avoir été regroupés sur la même page pour leurs affinités sans suivre strictement la chronologie. Les photocopies sont présentées avec un cadre bleu.

No 6 – POSTAL USAGES IN THE PROVINCE OF QUEBEC AND LOWER CANADA UNTIL 1831 [84 pages / 13,7 Mo]

Collection présentée au 3ième symposium d’histoire postale de la Postal History Society of Canada, 18-21 juillet 2019, Hamilton, ON / MÉDAILLE « GRANDE OR » et Grand prix de l’exposition

Voir la collection

Cette collection couvre tout le spectre des usages postaux et des moyens de transport de l’époque: lettres tarifées, de faveur et « en route », courrier transporté par voie terrestre et aussi par navires et bateaux à vapeur. Les plis sont présentés par ordre chronologique dans chacune des divisions ou subdivisions de l’exposition. Les photocopies sont présentées avec un cadre bleu.

Christiane FAUCHER et Jacques POITRAS

La première partie de cette étude est consacrée aux débuts du système postal au Canada. De ses débuts en Nouvelle-France à la création d’un système postal britannique nord-américain coordonné à partir de 1775 depuis Québec. Après l’Acte constitutionnel de 1791 qui a divisé la Province of Québec en deux parties (Bas et Haut-Canada), nous nous concentrons sur l’évolution du système postal dans le Bas-Canada.

Avec l’indépendance américaine, le système postal canadien a été laissé à lui-même et très peu de progrès peuvent être observés jusqu’à la fin des guerres napoléoniennes (1815). Dans les années suivantes, le mécontentement était à son apogée. Le 11 février 1831, les chambres d’assemblées du Bas et du Haut-Canada adoptent toutes deux une résolution similaire exigeant un accès complet à l’information sur la gestion des Postes.

No 7 – POSTMARKS OF HAMBURG, 1673-1867 [83 pages / 26,8 Mo]

Collection présentée au LAKESHORE 2014 (Lakeshore), ORAPEX 2014 (Ottawa), ROYALE 2014 (Halifax) et FILEX 2015 (Boucherville) / MÉDAILLE OR

Voir la collection

Michèle CARTIER

L’histoire postale de I’ Allemagne a suivi de près l’histoire de ce pays. Hambourg, ville hanséatique et ville libre d’Empire, a subi de nombreuses influences de la part des états voisins, mais aussi des pays étrangers. C’est dans ce contexte que s’est elaboré cette collection qui se situe en histoire postale et en marcophilie, mais avec un accent prononcé sur le volet historique et social de la ville de Hambourg.

.Cette collection présente le tout début des marques postales de Hambourg y compris certaines marques litigieuses quant à leur appartenance. Naturellement, la maison princière de Thurn und Taxis va tenir une place importante puisqu’elle a détenu le monopole du système postal tout au long de l’existence du Saint Empire romain germanique.

Cette collecton présente les marques les plus intéressantes et qui reflètent l’histoire complexe de I’Allemagne et, plus particulièrement, de la Ville libre et hanséatique de Hambourg.

No 8 – LES ÎLES CHAUSEY [24 pages / 4,8 Mo]

André DUFRESNE

Les îles Chausey constituent un archipel granitique situé en Normandie, au nord de la baie du mont Saint-Michel, et dont l’île principale se localise à 15,8 km au large de Granville (département de la Manche et région Normandie).

En principe les timbres émis par, ou pour les îles Chausey sont des timbres de poste locale. En fait, la poste française dessert Chausey, il s’agit donc au mieux de timbres permettant l’envoi de courrier plus fréquent que ne le permet le service officiel de la poste, mais en fait il s’agit surtout de vignettes publicitaires pour les îles. Les émissions plus récentes, depuis 1984, sont le fait de philatélistes. Toutes sont relativement rares.

Seuls les timbres émis par la société française Les Vedettes Vertes Granvillaises ont réellement eu un usage postal puisqu’ils servaient à affranchir l’envoi de colis par les bateaux de cette société entre 1962 et 1966, période durant laquelle le contrat de transport a été attribue aux Vedettes Vertes Granvillaises.

No 9 – LE DOMINION DU CANADA ET LA PREMIÈRE GUERRE MONDIALE PAR LA FRANCHISE POSTALE [22 pages / 3,6 Mo]

Christiane FAUCHER

À l’occasion de 100e anniversaire de la « Grande Guerre », cet exhibit de 22 pages présente des enveloppes utilisées par les membres influents du gouvernement canadien possédant une franchise postale et par des personnes sujet à la loi militaire. L’idée est de recréer l’esprit du temps de la guerre 14-18 au Canada, les lois et activités ayant modifié la société canadienne à jamais.

Les enveloppes sont présentées en mode chronologique, en commençant par le début de la guerre et en terminant par le retour problématique des vétérans. L’importance des personnes ou des faits sont décrits ainsi que le droit à la franchise postale.

Voir la collection

No 10 – LES CÉTACÉS DU SAINT-LAURENT SUR LES TIMBRES-POSTE ET LES ENTIERS POSTAUX DU MONDE ENTIER [122 pages / 12,5 Mo]

Richard GRATTON

Il existe seulement 13 espèces de cétacés vivant dans le fleuve du Saint-Laurent. Cette collection présente tous les cétacés que l’on retrouve au Québec selon leurs espèces et illustre ces magnifiques mammifères marins à l’aide des plus beaux timbres-poste, non dentelés, blocs-feuillets, épreuves de luxe, erreurs, enveloppes postalement usagées, entiers postaux, plis premier jour d’émission, etc… émis par les administrations postales de plus d’une centaine de différents pays.

Cette collection est une présentation philatélique personnalisée et n’est pas présentée selon les normes d’exposition des collections philatéliques thématiques normalement reconnues par la Fédération internationale de philatélie.

Publié dans Philabec, vol. 1/5 à 2/4, 2014

%d blogueurs aiment cette page :